Céramique

Au cours d’un reportage en Tunisie, j’ai vu la céramiste Sabiha Ayari au travail. Cela a été un véritable coup au cœur. J’ai ressenti une violente passion, presque de la pure jalousie : moi aussi, je voulais en faire autant. De retour à la maison, je me suis mise à la recherche d’un atelier. J’ai suivi des années de formation auprès de la céramiste Bie Van Gucht et divers stages de techniques de céramique, émaillage et cuisson. Les choses ont commencé tout doucement. Mon premier tour de potier trônait, au grand agacement de mon mari, au milieu de la cuisine. Mais je trouvais ça cool.

Je voulais faire mon propre service de table. C’est quand même fantastique de pouvoir déguster ses propres préparations sur des assiettes que l’on a tournées soi-même. De plus, j’aimais les couleurs et les émaillages qui chantent, et à l’époque on ne trouvait quasi plus que de l’ennuyeuse vaisselle blanche.

Plus tard, l’idée m’est venue de présenter mes assiettes à Serax, une entreprise belge connue bien au-delà de nos frontières pour ses services de table artistiques et autres objets design. J’y suis allée le cœur serré, mais la direction de l’entreprise s’est tout de suite montrée enthousiaste. C’est ainsi qu’est née la ligne de céramique Pure, un succès international. Tant des maîtresses de maison que les restaurants cotés Pure-C, Bouvy et le restaurant londonien mondialement célèbre Hakkasan servent sur des assiettes de Pascale Naessens.

La gamme de vaisselle de Pascale est proposée sous la ligne “Pure”. Elle se distingue surtout par ses couleurs, ses formes organiques et ses émaillages vivants.

Aimeriez-vous savoir où ces céramiques sont vendues ? Surfez sur le site web de Serax pour trouver le point de vente le plus proche.